De la Liane à la Canche - 33 km

Updated: Jan 14

Ouf, dimanche 9 janvier 2022, au réveil matinal de 5 heures, pas de pluie, contrairement au temps exécrable de la veille !

6 heures du matin, « La Source » de Roncq voit arriver quelques voitures.


Claquements de portières et des marcheurs sans leurs bâtons habituels sortent des véhicules. Difficilement identifiables avec leurs couches de vêtements (cache-nez, bonnets, gants) qui les protègent d'un temps bien frais.

Co-voiturage dans deux automobiles et une répartition des Jaristes, soit 8 personnes. Départ effectif à 06h10, direction Boulogne-sur-Mer ; soit 1h 45 de trajet.


Pas grand monde sur la route, excepté un flash pas bien sympathique qui salue notre passage au-delà des limites autorisées, à proximité de Dunkerque;

Qu'importe ! Laurent et son équipe, soit Gerda, Emmanuel et Marie-Véronique ; Jean-Pierre et Patrice, Laurence et Alain, Thierry et Michel que nous retrouvons à Boulogne ainsi que Marie-Emmanuelle, sont décidés d'arpenter les chemins côtiers de Boulogne vers Etaples, un périple de 32 km initialement prévu au compteur.

Nous sortons de Boulogne et son asphalte par le pont Jean-Jacques Rousseau. Traversons le parc de La Falaise pour retrouver le chemin côtier bordant la mer. Les intempéries de la veille ont gorgé le terrain parfois vallonné que nous parcourons. Le grillage astucieusement posé sur les bords de marches en bois nous aide à maintenir notre équilibre.


Le jour se lève et le bleu du ciel apparaît, un vent frais revigorant nous fait marcher d'un pas alerte, le groupe est homogène dans son allure et les blagues fusent de toutes parts.

Bien agréable d'avoir la plage et son étendue pour nous seuls (ou presque). Nous quittons parfois la plage pour un chemin à l'intérieur des terres. Tel ce parcours ensablé de 3 à 4 km et ses arbres qui nous protègent d'un vent agité, à proximité d'Hardelot, vers les 15/16 km.

Parfois, un arrêt "technique " à la recherche de WC (presque tous fermés, hiver oblige) ! Qu'importe, on s'adapte ...


Les kilomètres s'égrènent grâce à la complicité de l'application GPS de Jean-Pierre, mais c'est trop facile aussi décidons nous de prendre une tangente version « Koh-Lanta » dans les dunes, à la recherche du chemin perdu. Quelques moments épiques mais Denis Brogniart n'est pas là pour nous aider et de guerre lasse, nous rejoignons la plage pour une pause repas bien méritée (au km 22,5).


Nous n'étions pas loin de Sainte-Cécile, que nous dédaignons pour nous diriger vers Etaples et sa baie de la Canche. Le chemin est vraiment gorgé d'eau, glissant, mais le paysage superbe car la mer s’est bien retirée et cette immense étendue s'offre à nos yeux et nos pas.


L'heure tourne, le kilométrage s'égrène et nous touchons au but, avec toujours le soleil !


Étape finale à Etaples ...

La gare est là, nous vérifions avec soin l'heure du train, son numéro de quai (sait-on jamais, une erreur arrive vite).


Patrice profite pour nous proposer quelques étirements salvateurs et bienvenus.


Un contrôleur sympa (si, si cela existe...), un moment de repos bien installés dans le TGV, où les muscles se réveillent à nous.

Boulogne dans les 15 minutes, déjà !


Nous retrouvons nos voitures et la route sans encombre pour un retour Roncq à 18h30.



Un bon moment, une belle journée, quelques photos pour souvenirs...

Nous repartons quand ?



272 views0 comments