LA NORDIC'LYS 14 mai 2022

" Le JAR prend sa Source à Roncq, en ce samedi 14 mai 2022, pour preuve le flot de voitures arrivant à ce lieu de rendez-vous pour partir à une compétition de Marche Nordique : La Nordiclys à Erquinghem-Lys.

L’organisation du Club ou coordination est bien réglée, ainsi ceux qui partent directement sur place avec leurs véhicules et les autres où le co-voiturage s’organise. Nous sommes 27 du Club, maillots ou vestes sur les épaules avec notre flocage du JAR : nous arrivons en nombre !

Une petite demi-heure de route, le village d’Erquinghem apparaît déjà. Suivant une mécanique bien rodée, direction le village départ où nous retirons nos dossards – nous avons rajeuni de M6 à M4 ; de M5 à M3, etc. un voyage inversé dans le temps, quelle merveille cette compétition !


Trêve de plaisanterie, le temps est superbe, ciel bleu et soleil d’été au printemps mais la chaleur est là, bien présente :

et dire que c’est déjà le temps de l’échauffement sous la houlette du coach ! Nous sommes tous bien appliqués et notre ballet recueille le regard des spectateurs et de nos concurrents. Nous faisons nos gammes du respect de la gestuelle afin d’obtenir le sourire et la sympathie des juges… (sic).


Top : 14h, le départ est donné pour environs 125 marcheurs et leurs 250 bâtons qui martèlent la prairie avec fougue ! Bien vite un goulet d’étranglement – une porte ! – canalise la foule. Mais enfin nous nous étalons déjà sur une file multicolore de participants venant de Seine Maritime, de la Champagne, de la région parisienne et des hauts de France pour cette 7ème éditions. Les Jaristes ayant participé à Fleurbaix remarquent que nous empruntons des mêmes chemins. L’inévitable goudron des routes mais aussi la terre – bien sèche – du parcours. Le soleil tape fort et la fraicheur des zones boisées est bien agréable. Ne pas partir trop vite, car 18 km au programme, mais pas trop lentement non plus, à chacun de doser l’effort suivant son ressenti et son potentiel : pas évident car il y a des compétiteurs aguerris au JAR et des nouveaux. Vivre sa course de l’intérieur mais en guettant, malgré tout, nos concurrents ou compagnons de Club pour nous situer…Vers le 6/7eme km une butte vient corser le parcours, suivi d’une partie ombragée pour finir le premier tour ou un ravitaillement nous attend.


C’est donc tout simple, il suffit d’effectuer le même parcours de 9 km et puis c’est l’arrivée… !

Facile à dire, mais à réaliser avec le même entrain pas évident pour tout le monde. Soit on maintient l’allure mais parfois avec plus de difficulté, soit on augmente l’allure pour grignoter le(s) concurrent(s) qui nous nargue(ent) en face depuis quelques kilomètres. Parfois aussi, les forces vacillent ainsi que le moral.


On s’accroche ou on double, qu’importe ! Vivre l’instant présent, la nature avec ses chemins caillouteux, en terre, en dévers ou plats. Les parties boisées mais avec ses traites racines ou cailloux saillants. Déjà la butte pour la deuxième fois, encore 2 km et les cris d’encouragement des familles, amis ou autres participants déjà arrivés qui scandent notre prénom. La zone d’arrivée nous tend les bras sous sa banderole. Notre fatigue semble s’estomper face à notre plaisir d’y être arrivé !

Un dernier sprint, les dernières forces.



Nous nous ravitaillons et parlons de notre marche, moment de convivialité et d'échanges. Déjà le moment du podium et la remise des récompenses. Les féminines du JAR sont donc bien les Championnes de la Galaxie ! Bravo.


Le bonheur ! "


Bravo Cynthia Toute nouvelle au JAR, et déjà son premier podium


Les résultats



323 views0 comments