MARCHE NORDIQUE - TOURS 26.09.22

7h20 dans une ruelle de Tours, nos huit bâtons martèlent l’asphalte, brisant le silence.

Nous rejoignons la ligne de départ des dix kilomètres Marche Nordique.

Qui nous ? 4 Jaristes en quête d’une épreuve supplémentaire à effectuer afin d’être sélectionnés pour les Championnats de France qui se profilent mi-décembre.

Ainsi, Gerda, Dominique, Jean-Luc et Alain parcourons dans le souci du geste Nordique parfait… les quelques hectomètres vers la ligne départ :Trois sas de couleurs différentes suivant nos temps prévisionnels estimés.

Avec 40 années d’existence l’organisation est au top, 10 km, Semi-marathon, Marathon duo et notre épreuve de Marche Nordique de 10 km organisée pour la deuxième fois à Tours.

Les bénévoles sont nombreux, chacun à sa place car le nombre d’épreuves et de participants ne peut faire part à l’improvisation.

Nous assistons au départ des marathoniens à huit heures précise, précédé des Handisport de 5 minutes.

Gerda et Jean-Luc rejoignent leurs sas de -1h20. Dominique et Alain au sas de 1h20/1h50.

Une belle surprise nous attend : il ne pleut pas, comme initialement prévu d’après nos météorologues !


8h10 le départ est donné, lentement au départ car nombreux – 350/400 marcheurs, mais bien vite la chaussée s’élargit et nous pouvons nous faufiler aisément sans trop jouer des coudes.

Direction le pont Napoléon pour bifurquer au parc de l’ile Simon pour une boucle d’un kilomètre.

Comme annoncé dans le programme, il y a beaucoup d’asphalte mais aussi des chemins de terre et même des pavés.

Je ne vois plus Gerda maintenant. Au km 4, différents dénivelés aux abords du Parc de la Perraudière qu’il faudra bien négocier pour maintenir le rythme. Une nouvelle boucle se termine. Les concurrents sont maintenant disséminés sur le parcours. Restons vigilants car il y a des racines et des pierres, toutefois bien signalées, agrémentent le parcours. Pour certains, malheureusement, la chute arrivera mais aucun blessé grave à ma connaissance.


Ravitaillement au km 5, vite escamoté car pour un dix kilomètres je ne juge pas nécessaire de m’arrêter. J’ai pris mon allure de croisière et je ne quitte pas des bâtons la foulée d’un maillot jaune inscrit Touraine, mon lièvre à moi. Nous rattrapons des concurrents. Super !

Les kilomètres s’enchaînent assez vite. Nous longeons les bords de la Loire à partir du km 6 nous rebroussons chemins pour croiser, sur un chemin étroit, les concurrents à notre poursuite…Direction le Parc de l’île Aucard, notre arrivée.

L’allure s’accélère sur les deux derniers kilomètres, je suis toujours mon lièvre …

L'arrivée : Dommage toutefois de ne pas finir Place Anatole France, plus prestigieuse, comme les autres courses. Des raisons logistiques et d’organisation doivent justifier ce choix. Difficile de tracer un tour de pénalité sur cette place effectivement.

Nous nous retrouvons à quatre, au ravitaillement, ligne franchie. Nous sommes tous bien satisfaits de notre course, une saine fatigue apparait sur notre visage, mais nous ne sommes pas épuisés.


Chacun est content de son chrono. Jean-Luc, après une péripétie informatique, retrouve bien sa place et son classement

Notre escapade un peu lointaine valait bien le dé Tours

Encore un bon WE sportif !


REMARQUABLE : 2ème marche du podium par équipe




Tous les résultats en cliquant ICI

143 views0 comments